Le Tours est joué !

Le temps d »un week-end toute la famille s’est retrouvée en mode « revival ».

En effet, c’est dans la très belle ville de Tours, point de départ apprécié pour les visites des somptueux châteaux de la Loire, que nous nous sommes rencontrés avec Nathalie, il y a 25 ans tout rond (à peine devrais-je dire…).  C’était bien avant l’arrivée au monde de nos deux filles préférées, Jeanne et Pauline. L’occasion était trop belle pour ne pas tenter le coup d’une vadrouille surprise pour Nathalie.

J’ai donc briefé nos deux filles au moins deux mois à l’avance pour être certain que l’effet réussisse, réservé en secret un petit pied à terre au centre ville et fait en sorte que nous soyons libres ce week-end là. La tâche s’est d’ailleurs révélée difficile tant les sollicitations en tout genre se sont accumulées jusqu’à la dernière minute et les stratagèmes pour les éviter, sans que cela ne se voit, nombreux…

Nous voilà donc partis vers une destination inconnue pour un seul des membres de la famille Toots, Nathalie.…je découvre à cette occasion que nos deux ados adorées disposent d’une capacité de calfeutrage de la réalité que je ne soupçonnais pas. Hum hum pas très rassurant tout ça…

Une fois sur l’autoroute des vacances, au passage devant le panneau La Rochelle, Nathalie se dit que ça pourrait-être là…au passage devant le panneau Futuroscope elle s’illumine en pensant au beau week-end que nous allons passer et s’empresse de montrer aux filles les vidéos sur son mobile des attractions qui nous attendent, pourtant la route continue… Je prétexte que nous irons au Futuroscope le lendemain mais pas ce soir…Arrivés à Tours après 3h30 de route et plus (merci la rocade bordelaise), Nathalie trouve l’idée finalement sympa.

Nous arrivons un peu avant 21h, investissons notre nouveau chez nous et partons à la découverte d’un lieu qui voudra bien nous accueillir pour dîner. Nous tombons sur un restaurant en face des halles très sympa et qui nous plaît bien. Nous nous installons sans même regarder le menu. Je demande s’il est possible de ne pas avoir de fromage dans mes plats (eh oui je n’aime pas ça) ce à quoi le serveur amusé me répond : « vous tombez mal, vous êtes chez le meilleur fromager de France… ». Il s’agit du restaurant de Rodolphe Le Meunier (http://www.rodolphelemeunier.fr) très sympa au demeurant. mais spécialisé. Une petite et rapide visite nocturne dans le vieux quartier Plumereau à l’ambiance estudiantine bien sympathique s’en suit et nous clôturons cette première soirée à Tours.

Le lendemain, Nathalie se réveille avec la ferme intention d’aller au Futuroscope…Nous feignons avec les filles ne pas avoir envie d’y aller car trop fatigués…Nathalie se résigne et nous partons nous balader de jour cette fois-ci dans Tours. Ce qu’elle ne soupçonne pas, c’est que d’autres surprises l’attendent. En effet, le midi il est prévu de nous rencontrer en mode, « tiens c’était pas prévu », avec mon vieil ami Stéphane qui avait facilité notre rencontre avec Nathalie alors que nous étions de jeunes étudiants brillants (j’avais la peau un peu grasse à l’époque;-).  La rencontre avec Stéphane et sa femme Jocelyne restera un grand moment ! C’est Nathalie qui le voyant en premier (en tout cas le croyant) me glisse, « eh tu ne devineras jamais qui je vois » ! La blague marche à fond, nous n’en revenons pas ! Rien n’y fait malgré mon insistance pour dire à Nathalie que c’est quand même dingue, que ça arrive le jour de nos 25 ans de rencontre !!! Nathalie veut y croire c’est sûr ! Et nos filles jouent le jeu à fond ! Nous finirons par lui avouer que tout ça n’est pas tout à fait le fruit du hasard 😉

Le soir venu, autre surprise, nous allons renouer avec mon ami Ronan que nous n’avons pas revu depuis près de 20 ans ! Là encore, grosse surprise et super moment.

Le lendemain, c’est Marika la sœur aimée de Nathalie qui elle même est sa sœur ainée, qui lui fait la surprise de sa présence avec ses enfants.

Bref, le Tours est bien joué ! Nous avons revu l’univers de nos vingt ans avec un immense plaisir, ressenti les bonnes ondes de la ville de Tours et des ses environs, notamment le village qui a bien grossi de Fondettes où je vivais avec ma famille. Nous avons aussi revu la fac de droit qui à l’époque était un bâtiment neuf et quasi seul sur la nouvelle zone du campus qui s’ouvrait alors, revu le lac voisin et son saule pleureur où nous nous étions bien rapprochés, ou encore la cité U plus très fraiche où Nathalie avait passé sa première année de droit.

Encore un joli moment en famille ! Ce week-end nous partons en Béarn, à Capbis où Nathalie expose !

A retrouver sur son blog : https://nathalielenallio.wordpress.com/

Article à suivre ? Peut-être…

 

On la boucle !

4ème et dernière étape de notre escapade, nous prévoyons de boucler la boucle. Après notre épisode catastrophe de la veille à Barcelone (cf. article précédent) nous remontons vers Bordeaux. Nous disons au revoir à la jolie commune de Sitjes qui nous a tant plu et repassons par la superbe route côtière. P1010787

Première étape dans notre remontée, Gerone (Girona). La ville nous tente moyennement mais puisque nous passons à côté pourquoi ne pas nous faire notre propre avis. Bien nous en a pris. La ville est en fait bien agréable avec sa rivière qui la traverse et ses maisons colorées qui semblent lui faire une haie d’honneur. Mais l’intérieur de la vieille ville avec ses remparts nous plait encore plus. Une belle surprise pour sportifs et bons marcheurs car ça grimpe !

Une fois cette jolie ville où il est un peu difficile de se garer arpentée à pieds, nous prolongeons notre remontée vers une étape qui elle nous tentait depuis le début. La ville de Figueras particulièrement connue pour abriter le théâtre musée empli du génie de Salvador Dali. Là encore, nous ne sommes pas déçus. Le musée est magnifique et plaît à toute la famille. Il recèle bien des trésors qui aident à mieux appréhender le talent non discutable de cet homme à la moustache joueuse et qui a exploré différents arts, la peinture, la sculpture, les bijoux…Une magnifique surprise.

Une fois cette belle visite achevée, nous profitons de la soirée à Figueras puisque nous avons décidé d’y passer la nuit tant son charme nous y a incité.

Le lendemain nous disons au revoir au mont Canigou enneigé que nous apercevons alors que nous repassons la frontière entre l’Espagne et la France. Nous ferons une halte dans le Gers à nouveau et tombons par hasard sur un restaurant fermier génial, la ferme du Choucou (www.lafermeduchoucou.com/) situé un peu avant Gimont et qui vaut le détour !

Une nouvelle visite rapide à Auch et nous bouclons notre boucle de 6 jours. A bientôt pour de nouvelles aventures !

Barcelone alone…

En route pour notre 3ème étape, Barcelone ! Petite question pour commencer : Savez-vous quelle est la différence entre un tour du monde en famille de 180 jours et une virée de quelques jours en famille ? Non ?….Eh bien c’est la concentration ! Quand on entreprend un grand voyage et qu’on se retrouve à l’autre bout de la planète, on reste attentif à tout, à l’affût tel un chasseur tapis dans un buisson et qui sent que son gibier pourrait lui échapper…il serait en effet si bête de se gâcher l’aventure par un souci quelconque, un imprévu malvenu…

A l’inverse, quand on se retrouve à Barcelone à un peu moins de 700kms de la maison, qui plus est en Europe et pour quelques jours seulement, on se détend…ahhhhhhh oui on se détend. On se détend tellement qu’on en oublie son téléphone sur le siège du bus qui nous a amenés sans effort en plein centre ville…

Résultat des courses, une arrivée dans la capitale catalane où tout devait se dérouler à merveille et qui commence au final bien mal par ma faute…Perdre son téléphone c’est embêtant, c’est même vexant…J’ajouterai même que quand on ne parle pas un mot d’espagnol en Espagne ni Catalan en Catalogne, on se sent vite seul…Pourtant on nous l’avait bien dit. « vous verrez, à Barcelone, tout le monde parle français ! ». A Barcelone du Gers peut-être mais à Barcelone en Espagne c’est moins vrai !

Heureusement que nos filles préférées contrairement à leurs parents préférés apprennent l’espagnol à l’école…et se rendent vite compte ainsi que leurs parents qui leur en font la remarque qu’il est urgent qu’elles y retournent pour apprendre non plus des mots et conjugaisons en ordre dispersés mais des phrases, des vraies, pour parler !

Du coup savez-vous qui se retrouve à parler espagnol sans en avoir jamais fait ? Dans la famille alone à Barcelone je demande le père ! Inutile de vous dire que la tâche fut mal aisée et infructueuse malgré mes efforts non dissimulés. Et ça n’est pas Nathalie qui, se sentant pousser des ailes dans un ultime regain de confiance en elle, viendra inverser la fâcheuse tendance dans laquelle je nous mis…En tout cas ça fait bien rire les filles. En atteste la photo où on voit Nathalie tenter de faire passer un message à un interlocuteur ibérique pourtant pas hystérique par le biais du téléphone rescapé de Jeanne et où on perçoit sur son visage le doute soudain l’envahir, l’obligeant à affronter la moquerie effrontée et non dissimulée de nos deux filles…jointe à la mienne 😉

Bref vous l’aurez compris, une entrée en matière désastreuse et de nature à gâcher un peu notre première visite de Barcelone. Surtout quand au bout de plusieurs tentatives pour essayer de faire parler mon téléphone parti sans moi faire un tour de bus, une dame espagnole peu sympathique décroche et m’envoie un « possedamos » (d’après mes sources « nous le possédons ») puis raccroche sèchement, action de nature à fixer dans mon esprit que je ne reverrai plus jamais mon mobile jusqu’ici traité avec la plus grande attention…

Pourtant la ville de Barcelone est grande et belle et il fait beau et bon. Les demeures signées Gaudi ainsi que la Sagrada Familia, cette cathédrale unique au monde, sont étonnantes. Les vieux quartiers historiques de la ville sont aussi charmants et les maisons anciennes sont bien présentes…

C’est décidé nous y reviendrons, mais plus concentrés cette fois…

A suivre…

Le bonheur est dans le près

Depuis la fin de notre grande boucle mi-août dernier, l’idée de repartir est encore bien présente. Nous profitons des ponts du mois de mai pour faire non pas une grande, mais une petite boucle au départ de Gradignan, en direction de la côte méditerranéenne de l’Espagne pour un road-trip en voiture.

Etape n°1, le département français du Gers avec comme point central la ville d’Auch, petite capitale au grand charme dans laquelle j’ai passé 7 de mes jeunes années. Cette étape est l’occasion de montrer à nos filles, Jeanne et Pauline, ce lieu d’où je n’ai retenu que les bons souvenirs. L’occasion aussi de retrouver un ami de longue date Eric qui fait presque partie de la famille et découvrir avec plaisir son amie Marie-pierre et ses enfants. La haute ville d’Auch recèle de bien belles choses. Les escaliers monumentaux avec la célèbre statue de d’Artagnan, la tour d’Armagnac qui s’adosse à l’imposante cathédrale. Un peu plus loin, Salinis où j’ai passé mes années de collège. Nous passerons aussi faire une petite visite à l’école Jean-Jaurès où j’ai suivi quelques années de primaire et que je redécouvre avec un brin d’émotion. Nous finirons par le quartier de mon enfance, la pommeraie, route de Pessan…Aucune hésitation pour m’y rendre, c’est comme si je n’étais jamais parti de la ville 😉

Après une nuit à Mirepoix (du Gers) dans le très bucolique camping « le chalets des mousquetaires » en pleine campagne gersoise, nous descendons vers le sud. Une petite visite pédestre matinale au village médiéval de Montaut-les-créneaux, un passage sous le soleil dans le gros village de Gimont, puis nous poursuivons un peu plus au Sud en passant par la ville de Revel située en Haute Garonne. Celle-ci possède dans son patrimoine une halle royale majestueuse qui reçoit le marché de la ville depuis plus de 600 ans ! L’issue de la journée sera un gros camping usine à Argelès-sur-mer qui plaira beaucoup aux filles. Prochaine étape, l’Espagne !

A suivre…

Le globe trotteur !

C’était le week-end dernier (21 et 22 avril 2018), il faisait beau à Gradignan et nous avons eu le plaisir d’accueillir pendant deux très belle journées, entre 100 et 150 personnes au Prieuré de Cayac pour une exposition haute en couleurs. Les toiles de Nathalie sur le thème entre autre du voyage et les cadres photos symbolisant notre tour du monde en famille se sont parfaitement accordés avec les magnifiques photo-montages réalisés par Volga et les toiles originales de Muriel. Un beau moment de convivialité et de musicalité (merci Hugues 😉 à renouveler !

Nous avons eu le plaisir aussi de croiser pour de vrai Sonia et sa fille Pauline avec qui nous avions communiqué via notre blog tootenfamille pendant notre périple sans nous connaître.

Enfin pour compléter le tableau, nous avons offert une sortie à notre globe qui nous a servi de base pour poser les jalons de notre grande vadrouille, ainsi qu’aux 3 volumes édités du blog que Maryse nous avait gentiment offerts à notre retour et qui ont été très consultés !

Les photos sont à retrouver sur le blog des peintures de Nathalie. Prochaine exposition pour Nathalie, dans le village familial de Capbis (64) dans les Pyrénées Atlantique les 2 et 3 juin !

_copie-0_P1010207

A suivre…

Top 5 photo du mois de mars !

Avec les absences répétées du soleil depuis plusieurs mois en France (si quelqu’un sait où il se cache ?…) , que diriez-vous d’une petite cure de soleil du bout du monde ? Voici le top 5 des photos les plus « likées » sur le compte Instagram tootenfamille. Dans l’ordre la côte Est de l’Australie arrive en n°1, suivie d’un autre coucher de soleil sur le Lagon de Moorea en Polynésie en n°2, puis la péninsule de Coromandel en Nouvelle Zélande en n°3, un coucher de soleil sur l’Océan Indien au Sri Lanka n°4 et enfin les rizières de Bali en n°5.

A suivre…

Une jolie nouvelle calédonienne !

Ce dimanche nous avons eu le plaisir de voir « en vrai » Sylvana et Jean-Pierre chez qui nous avions été hébergés lors de notre séjour en Nouvelle Calédonie. Mais à ce moment là nous ne les connaissions pas encore. Nous avons d’abord découvert leur maison, leurs amis, leur famille, leur agréable quartier de Nouméa avant de pouvoir partager une conversation avec eux par Skype. Bref une relation partie un peu à l’envers…

P1000016v2

De nous ils ne connaissaient pas grand chose non plus. Karine qui nous a mis en relation leur avait sûrement un peu parlé de nous. Ils avaient pu nous découvrir au travers de nos premières photos diffusées dans le blog. Ils avaient aussi fait connaissance avec nos amis Muriel et Stéphane qui les avaient reçus pour leur ouvrir la porte de notre maison vide que nous leur avions à notre tour prêtée pour quelques jours.

Sylvana et Jean-Pierre étant en métropole depuis quelques semaines pour profiter de leur fille et petits enfants basés dans le Sud-Ouest non loin de Bordeaux, c’est naturellement que nous avions décidé de nous voir enfin en vrai. C’est donc avec un immense plaisir que nous les avons reçus ce dimanche chez nous à Gradignan rejoins par…Stéphane et Muriel !

En somme un chouette cadeau d’anniversaire (cf. article précédent) propice à remettre cette relation dans le bon sens 😉 

 

1 an déjà !

Nous étions le 16 février 2017, nous nous apprêtions à quitter le sol Aquitain pour faire le tour de notre belle planète que nous connaissions si peu. Une aventure de 6 mois tout en famille et avec nos sacs à dos, nous attendait…

Nous étions loin de nous imaginer que cette parenthèse familiale nous offrirait autant de belles choses même si nous l’espérions : paysages sublimes, pays merveilleux, populations accueillantes, attachantes et rencontres magnifiques !

Bref, une expérience inoubliable pour nous 4 😉 et des réponses à toutes nos questions :

  • Ca vaut le coup ? Oh que oui !
  • Faut-être courageux quand même ? Non même pas 😉
  • Ca coûte un bras ou les deux… ? C’est un budget et un projet. Une fois que c’est lancé, on n’y pense plus et on se dit qu’on a de la chance de pouvoir le faire…
  • Qu’avons-nous préféré ? Tout, mais alors vraiment tout ! Même s’il est vrai qu’on a bien failli rester en Polynésie ! Deux mois de plus et on ne pouvait plus rentrer 😉
  • On le refera ? Oui tout de suite si on pouvait !
  • Le retour va être dur ? Pas tant que ça finalement. On s’était tellement dit que ça allait l’être que finalement non. Et puis on a plein de bonnes raisons d’être bien en France…la famille, les amis, le pays et la nourriture, le pain…les desserts onctueux et pas trop lourds…
  • Et si c’était à refaire vous changeriez quoi ? tout pareil ! Mais la prochaine fois on ira voir d’autres pays ou on partira plus longtemps…et pourquoi pas en voilier, à vélo, à pieds…qui sait ?
  • Pas trop de galères ? Non, à part la Dengue de Nathalie qui s’est sacrifiée pour toute la famille nous évitant une vraie galère au moment de repartir par les USA…Ah et puis une histoire de citron en Nouvelle Zélande qui a failli nous coûter cher !
  • C’est pas trop dur pour l’école des enfants ? Non, les filles sont revenues gonflées à bloc, comme nous d’ailleurs 😉
  • Et internet ça passe partout ? Oui, sauf au cœur de l’Australie où les espaces sont trop vastes et peu peuplés…
  • Et le blog tous les jours ça doit prendre du temps non ? Oui, entre 1h et 3h par jour ! Mais ça évite de faire l’album photo au retour et ça rassure bien nos proches…
  • Mais alors c’était super ? Mais oui puisqu’on vous le dit !