Ouest américain : la sélection photo

Une sélection des photos du voyage qui donne une idée de la diversité des paysages rencontrés pendant ces trois semaines et demi.

A suivre…

Route 66 : de Holbrook à Flagstaff

Nous quittons ce matin notre très sympathique et bon marché camping « OK RV Park », situé sur la route 66 en sortie de la petite ville d’Holbrook que nous avions simplement traversée la veille sans nous y arrêter. Nous décidons avant de reprendre pour de bon la route, de repasser par le centre. Il s’agit pour nous de notre première ville typique de la route 66. L’ambiance commence à nous plaire et l’idée de revoir la civilisation après plusieurs jours en pleine nature nous enchante. Nous découvrons le fameux hôtel aux tipis devant lesquels siègent fièrement de vieilles gloires du bitume. Cet hôtel aurait inspiré l’auteur du film d’animation Cars. Nous y retrouvons d’ailleurs avec son air malicieux l’une des vedettes du film sans maquillage. C’est sûr, nous sommes bien aux states sur « the mother road », comme appellent les américains celle qui relie Chicago à Los Angeles.

Mais la route 66 n’est plus ce qu’elle était. Seuls quelques tronçons sont restés opérationnels. Pour la grande majorité de la route, la végétation s’en empare peu à peu après l’abandon du bandeau bitumeux dépassé. Ainsi, après quelques miles effectués sur celle qui a supplanté l’antique route 66, la highway 40 sans aucun charme mais sûrement plus pratique pour les pratiquants réguliers, nous apercevons un panneau indiquant Météor Crater…Nous hésitons mais la curiosité l’emporte. Nous quittons la monotonie de notre route moderne et filons par la gauche. Nous arrivons au visitor center et rentrons dans la grand bâtiment que l’on doit traverser une fois la somme demandée acquittée pour enfin approcher le fameux cratère. Au préalable, nous profitons du musée qui explique l’histoire mouvementée de la découverte du cratère. Certains y voyant le résultat d’une éruption volcanique quand d’autres scientifiques acharnés ont défendu coûte que coûte la thèse du météore géant s’abattant sur la terre. C’est finalement cette thèse qui après des décennies sera adoptée définitivement. La visite est intéressante et le cratère parfaitement circulaire impressionnant. 190m de profondeur pour 1200m de diamètre…Le météore quand à lui mesurait 50m de diamètre…on imagine la secousse le jour J.

Peu de temps après cette visite dans le temps, nous nous rapprochons de notre ère avec de nouvelles maisons troglodytiques dans le parc du Wildnut Canyon qui datent d’environ 1000 ans. Les murs en pierre recouverts de terre viennent épouser la voute naturelle de la falaise qui constituait un parfait abri. Il y avait environ 400 âmes vivant ainsi accrochées à la falaise et passant d’un étage à l’autre avec des échelles en bois. Nous sommes loin, dans l’esprit, de la route 66. Là encore, c’est une visite intéressante car on ressent assez bien la vie à cette époque lointaine et sûrement paisible.

Nous reprenons la road 66 direction West avec en point de mire notre halte du soir, la charmante ville de Flagstaff toujours en Arizona. Mais avant d’entrer dans la ville, alors que nous longeons la mythique route, une maison en bois m’attire le regard. Je me gare sur le côté. Il y est inscrit Musée…Nous nous attendons à un vieux musée un peu kitch…en fait il s’agit d’un lieu bien vivant où on danse le soir sur la piste sur des airs de country. Nous y rentrons et tombons immédiatement sous le charme. L’édifice est construit en bois, les néons à la gloire de la route donnent le ton et soulignent parfaitement les contours du bar. L’ensemble est sous le regard de bestioles empaillées en tout genre. Il s’agit du « The Museum Club », à ne pas rater si vous passez dans le coin. Dommage que nous n’ayons pu tenter l’ambiance nocturne mais les filles ne sont pas admises après 21h. L’occasion tout de même de goûter une bière locale à la bonne réputation.

Nous arrivons après cette nouvelle étape, dans le centre ville de Flagstaff. La ville ne doit sa naissance qu’à l’arrivée de la voie ferrée. Celle-ci voit aujourd’hui passer des trains interminables en direction de Santa Fe au Nouveau Mexique. Nathalie au passage d’un convoi compte 136 wagons (environ 10m le wagon faites le calcul…), l’ensemble étant tiré par 4 matrices au gasoil plus une qui ferme la marche. Impressionnant ! Il ne fait pas bon se retrouver derrière les barrières du péage quand le signal retentit. L’attente dure près de 10 minutes avant que les barrières ne se relèvent tant le train est long et roule lentement. Et un autre train peut survenir rapidement derrière.

Une fois le train passé, nous nous dirigeons dans Flagstaff d’abord en voiture pour un tour de reconnaissance. La ville semble assez cossue. De jolies maisons se tiennent sur les hauteurs de cette cité haute qui culmine à 2120m d’altitude sans en avoir l’air ! Les restaurants et bâtiments en briques ont de l’allure. C’est une des plus jolies villes que nous ayons traversée pour le moment. L’ambiance y est aussi plaisante et jeune. Il faut dire que l’université d’Arizona y est présente.

Une fois cette première reconnaissance effectuée, nous allons à la recherche d’un lieu pour dormir et nous reposer. Je milite pour un motel, Nathalie pour un camping…tant pis, ce sera un camping en bord de route et de la voie ferrée !!! Un régal…

Nous revenons en soirée pour dîner en ville. Un restaurant où se tient un concert en plein air nous tente. Les chansons country finissement de nous mettre dans l’ambiance US. Nous passons un chouette moment.

Demain, nous prévoyons de nous rendre à Sedona non loin de Flagstaff…Une bonne surprise nous attendra au retour…

A suivre…