Ouest américain : la sélection photo

Une sélection des photos du voyage qui donne une idée de la diversité des paysages rencontrés pendant ces trois semaines et demi.

A suivre…

La synthèse de Nathalie : notre road trip dans l’Ouest américain

C’est un pays XXL avec ses grands espaces, avec la variété et la richesse de ses paysages. La végétation y est surprenante ; on a découvert une diversité de fleurs et de cactus, les arbres immenses et majestueux qui imposent le respect de par leur grand âge comme les Séquoias géants de Séquoia Park. Nous avons été impressionnés par les vues vertigineuses sur les canyons. Quel dépaysement de découvrir les déserts infinis comme Death Valley et la côte Ouest magnifiquement sauvage et préservée ! Ces découvertes ponctuées de surprises quotidiennes face à cette immensité hypnotisante défilant devant nos yeux pendant notre road trip, ont contribué à entretenir la sensation de poursuivre notre voyage autour du monde d’il y a 2 ans.

P1100261

 

Il y a eu aussi de nombreux temps forts comme la rencontre magique et exceptionnelle avec les baleines et les dauphins à Monterey.

P1070381

Nous n’oublierons jamais également la sensation de chaleur torride et écrasante éprouvée à Death Valley et au désert de Mojave, asséchant de façon surprenante les voies respiratoires, avant de goûter au plaisir bien mérité d’un bain nocturne dans les piscines en toute tranquillité.

P1080172

Comme une enfant dans une cabane perchée dans les arbres, j’ai adoré dormir dans la tente sur le toit de notre van, isolée de l’humidité du sol avec une vue panoramique sur le paysage qui nous entoure.

P1100083

La ville de Las Végas contre toute attente est pour nous un site incontournable. La magie des lieux opère réellement avec ses somptueux décors reconstitués.

P1080441

Nous avons été aussi séduits par l’ambiance sixties de la route 66 comme dans les villes de Flagstaff, Williams et Selligman. On y ressent encore le culte des belles voitures (ce qui n’a pas laissé Nico insensible), des harley Davidson (ah ces Américains toujours amoureux de leurs montures !) et de l’American Way of life. J’ai notamment aimé Oatman, ville fantôme typiquement Western dans le cadre étonnant qu’offre le désert de Mojave.

P1100772

Nous avons aimé le moment convivial passé à Flagstaff avec les « Français », Chrisptophe, Valérie, Sylvie et Clara, que nous espérons les revoir en France pour prolonger notre voyage.

P1100644

Un moment chouette encore ; nous avons eu la chance d’assister à un magnifique et authentique travail au lasso dans une passion commune partagée entre cowboys blancs et les Natives Americans (c’est moins offensant que de dire « Indiens » selon les Américains).

P1100854

Les Américains sont sympathiques, ouverts et cools. Notre véhicule de fortune attisait partout la curiosité des autochtones et favorisait ainsi les échanges. Conformément à l’idée que je m’en faisais, les Américains sont toujours prompts à aider. Par exemple, j’ai pu constater cela quand Terry un Américain de Sausalito a appelé à ses frais un taxi grâce à son application téléphonique pour nous dépanner.

P1080709

Une enrichissante page se tourne grâce à ce road trip en famille qui nous a ressourcés et nous permet de poursuivre cette année avec une belle énergie.

Nathalie

Nuit torride à Death Valley !

Nous quittons ce matin notre petit Motel de Mammoth Lake où la fraicheur matinale et montagnarde aide à nous réveiller. Nous allons faire une boucle en voiture autour de cette zone où les stations de ski ont l’air appréciées. Toujous pas d’ours en vue par contre…

Prochaine courte étape la ville de Lone Pine réputée pour avoir hébergé plusieurs scènes mythiques de western avec quelques belles maisons et saloon qui donnent une idée de l’ambiance. En outre la vue sur la plus haute montagne des Etats-Unis, le Mont Whitney qui culmine à plus de 4400m est très appréciable. Une belle étape même si nous nous attendions à plus pittoresque.

Nous descendons désormais vers la redoutée, à cette saison, Death Valley. Il fait déjà bien chaud mais ce n’est rien par rapport à ce qui nous attend. Nous nous dirigeons vers le point le plus chaud du monde. Le point le plus bas de la vallée Badwater situé  en dessous du niveau de la mer à -85,5 mètres, qui détient le record de température la plus haute avec 56,7°C. Nous ne battons sûrement pas ce record mais touchons à des températures de près de 50° !!! Une fournaise. Pourtant, le vent fort et l’air très sec rendent assez supportable tout cela (sous l’ombre du véhicule). Les paysages sont magnifiques et très variés tout au long de la route.

Nous arrivons vers 17h au milieu de la vallée qui fait plus de 300km de long, pour trouver un camping…La nuit promet d’être chaude. D’ailleurs, le camping qui nous accueille est vide. Il doit y avoir une raison. Nous nous installons. L’endroit est magnifique. Bordé par deux ranch oasis dont celui dans lequel nous sommes à Furnace Creek qui abrite le cours de golf le plus bas du monde. Heureusement pour nous une piscine bienvenue nous attend. L’eau y est à plus de 30° et nous avons un peu froid en sortant du fait du vent. Je ne pensais pas qu’on pouvait avoir froid sous 50°C…La nuit sera torride, la température restant très très chaude tout le long et le vent faiblissant.

Le ciel étoilé qui s’offre à nous et la sensation que la terre nous appartient est assez magique. Hier à la même heure nous étions à près de 3000m d’altitude et nous n’avions pas chaud, ce soir, nous avons changé de monde. Demain, nous parcourrons l’autre moitié de la vallée pour nous rendre à Las Vagas. La Sierra Nevada (chaine enneigée) située en Californie que nous avons adorée restera un très grand souvenir !

A suivre…