1 an déjà !

Nous étions le 16 février 2017, nous nous apprêtions à quitter le sol Aquitain pour faire le tour de notre belle planète que nous connaissions si peu. Une aventure de 6 mois tout en famille et avec nos sacs à dos, nous attendait…

Nous étions loin de nous imaginer que cette parenthèse familiale nous offrirait autant de belles choses même si nous l’espérions : paysages sublimes, pays merveilleux, populations accueillantes, attachantes et rencontres magnifiques !

Bref, une expérience inoubliable pour nous 4 😉 et des réponses à toutes nos questions :

  • Ca vaut le coup ? Oh que oui !
  • Faut-être courageux quand même ? Non même pas 😉
  • Ca coûte un bras ou les deux… ? C’est un budget et un projet. Une fois que c’est lancé, on n’y pense plus et on se dit qu’on a de la chance de pouvoir le faire…
  • Qu’avons-nous préféré ? Tout, mais alors vraiment tout ! Même s’il est vrai qu’on a bien failli rester en Polynésie ! Deux mois de plus et on ne pouvait plus rentrer 😉
  • On le refera ? Oui tout de suite si on pouvait !
  • Le retour va être dur ? Pas tant que ça finalement. On s’était tellement dit que ça allait l’être que finalement non. Et puis on a plein de bonnes raisons d’être bien en France…la famille, les amis, le pays et la nourriture, le pain…les desserts onctueux et pas trop lourds…
  • Et si c’était à refaire vous changeriez quoi ? tout pareil ! Mais la prochaine fois on ira voir d’autres pays ou on partira plus longtemps…et pourquoi pas en voilier, à vélo, à pieds…qui sait ?
  • Pas trop de galères ? Non, à part la Dengue de Nathalie qui s’est sacrifiée pour toute la famille nous évitant une vraie galère au moment de repartir par les USA…Ah et puis une histoire de citron en Nouvelle Zélande qui a failli nous coûter cher !
  • C’est pas trop dur pour l’école des enfants ? Non, les filles sont revenues gonflées à bloc, comme nous d’ailleurs 😉
  • Et internet ça passe partout ? Oui, sauf au cœur de l’Australie où les espaces sont trop vastes et peu peuplés…
  • Et le blog tous les jours ça doit prendre du temps non ? Oui, entre 1h et 3h par jour ! Mais ça évite de faire l’album photo au retour et ça rassure bien nos proches…
  • Mais alors c’était super ? Mais oui puisqu’on vous le dit !

J105 : Australie « La gold coast, un bon filon ! »

(#Australie – #GoldCoast – #NouvelleGalleduSud – #SurfersParadise)

Après une belle journée aux alentours de Brisbane hier, nous descendons encore un peu plus vers le Sud. Nous nous rendons dans la grande ville côtière de Surfers Paradise. la ville n’est pas très éloignée de Brisbane et de ce fait nous ferons assez peu de kilomètres aujourd’hui.

De Brisbane à Surfers Paradise nous restons dans un environnement très urbain avec de grandes autoroutes. Pour nous, ce sera la Pacific Motorway. Nous arrivons après quelques minutes dont les plus grosses passées à attendre que les feux passent au vert. Nous avons trouvé une ville où les feux sont plus longs qu’à Bordeaux ;-). L’arrivée sur la ville du surf ne nous séduit pas beaucoup et les grandes tours vues de dos ne nous plaisent pas beaucoup. Notre avis change quand nous accédons au front de mer. Celui-ci est immense !

 

La ville est très calme en ce lundi matin et nous ne nous sentons pas oppressés par le monde, parfait pour découvrir cet endroit célèbre de la Gold Coast. On a quand même du mal à s’imaginer comment était la station balnéaire à l’époque des pionniers du surf tant elle s’est étendue.

 

Nous nous arrêtons un peu en bord de mer pour profiter du soleil qui brille et qui brûle alors que le fond de l’air reste assez frais aux alentours de 20°. Nous nous enfonçons un peu dans la rue animée et commerçante du bord de mer. L’ambiance y est cool. Nous nous attendions à plus d’effervescence. Une statue vient nous rappeler l’importance des maîtres nageurs secouristes dans le pays qui ont leurs champions !

 

Nous quittons la mer et poursuivons notre route quelques kilomètres en direction de l’intérieur des terres. Nous arrivons du côté de Springbrook et notamment du site de Cougal. La forêt y est magnifique et parsemée de cascades peu impressionnantes à cette saison ainsi que de piscines naturelles. La balade y est agréable. L’environnement montagneux tranche avec la côte et les paysages sont magnifiques.

 

Nous regagnons ensuite la plage de Palm Beach pour profiter un peu du soleil avant de reprendre la route pour trouver un endroit où dormir si possible pas trop loin.

 

Mais le soleil se cache derrière l’horizon à 16h30 et la température fraichit bien vite. Nous reprenons la route avec l’envie d’arriver rapidement à un endroit pour la nuit qui arrive. En suivant un panneau, nous tombons quelques kilomètres après tout à fait par hasard sur un camping en bord de mer dans un endroit magique…

 

A suivre…