J37 : Big bisou à Big Boudha !

(Thaïlande – Ko Samui)

Aujourd’hui, nous prévoyons d’aller plaquer une bise au big Boudha de l’île ! Ce joli bébé de 15m de haut est LE temple à ne pas rater sur notre belle île thaïlandaise de Ko Samui (au fait Ko ou Koh ça veut dire île en thaïlandais).

Nous devons pour cela descendre vers le sud en passant par l’Est de l’île sur nos chevaux mécaniques rouges métallisés. Nous prenons prudemment la route principale qui fait le tour de l’île, ne dépassant que rarement les 40km/h du fait de la circulation et du mauvais état de la chaussée. Etant « born to be alive », nous préférons le rester (je renvoie à mon article « horn to be alive » pour ceux qui ne l’ont pas lu, la moto étant fort déconseillée au Sri Lanka mais envisageable en Thaïlande, au moins sur les îles).

C’est parti « mon kiki » comme s’amusait à nous dire un Thaïlandais il y a quelques jours pour nous montrer qu’il connaissait le français 😉 Nous partons en escadron assez tôt dans la matinée, tels la patrouille de France, la fumée colorée en moins et l’air sûrement moins aérien.

Nous changeons peu à peu d’atmosphère par rapport au Nord où nous sommes hébergés. Ici, la côte se fait de plus en plus touristique et à un resort (gros ensemble hôtelier de luxe) succède un autre resort. A tel point que trouver un petit coin de plage non privée relève du défi ! Mais nous sommes du genre têtus et positivement opportunistes ! Au bout de quelques kilomètres, flairant la bonne plage dans les environs, nous nous arrêtons entre deux resorts bien gardés. L’un d’eux est en fait une magnifique maison de retraite avec vue sur mer. Des gardiens font la circulation sur les petite routes privatives que nous croisons pour aboutir à celle qui nous attend, la plage ! Nous devons même un moment laisser notre numéro de plaque d’immatriculation…un peu plus je croyais qu’on allait payer pour trouver un bout de sable 😉

Au final, nous arrivons sur une plage idyllique, bordée de beaux cocotiers qui vont nous procurer l’ombre dont nous avons tant besoin…En effet, cela fait déjà une bonne trentaine de minutes que nous cuisons des genoux, de l’arrière du cou, des cuisses, des avant bras et du dessus des pieds (l’inconvénient des tongs) malgré notre réveil matinal et la crème solaire que nous n’avons pas oubliée au préalable. J’ai la fâcheuse tendance à m’arrêter dès qu’une rue m’a l’air sympa, du coup un court périple peut rapidement devenir long…je ne gagne pas à tous le coups mais quand même.

Nous posons nos motorbikes à l’ombre pour éviter une cuisson ce coup-ci de nos arrière cuisses et fessiers à la remontée…Une fois dans l’eau, notre instinct primaire de chasseurs prend le dessus. Nous enfilons nos masques et tubas personnels qui nous accompagnent durant ces 6 mois de voyage et allons à la rencontre de la faune sous marine que nous nous apprêtons à saluer respectueusement. Bon, pour les poissons nous repasserons, la mer est un peu trouble et elle n’a pas l’air très habitée…où bien nous ne sommes pas doués…

Après ce plouf régénérateur, nous repartons à la conquête de l’Est avant de bifurquer vers la pointe au bout de laquelle est fièrement assis Big Boudha.

Nous touchons enfin au but. Notre objectif du jour se tient sur une petite presque-île assez mignonne. Avant d’escalader les marches qui nous séparent de lui, nous empruntons un sentier qui contourne le site, et qui a l’air bien désert comme on les aime. Nous y trouverons un magnifique point de vue sur le Golfe de Thaïlande avec comme seule compagnie, une superbe sauterelle de 13 ou 14 cm de long !

Le Boudha nous ayant attendu, apparemment il est assis là depuis déjà pas mal de siècles, nous lui rendons visite. Le site est comme souvent en Thaïlande, très coloré et brille de mille feux. Du vert, du bleu, du rouge, du orange et du doré, voir même de l’or !

Nous apprécions cette balade qui nous permet d’avoir un autre aperçu de Ko Samui. Le feu du soleil à mi journée étant particulièrement fort, nous nous arrêtons pour manger un morceau avant de rejoindre notre gîte pour notre programme habituel…Un court repos, du travail scolaire pour les filles qui se plient toujours bien à l’exercice, un gros bain dans la piscine à jouer au ballon avec les enfants russes pour la plupart qui nous entourent, puis quelques achats de fruits bien sucrés pour le repas du soir, le tout sans trop d’attaques de moustiques ou grosses bébêtes pour répondre à la question pertinente de François. Ainsi va la vie, paisible à Ko Samui…Nous comprenons tous les jours un peu plus pourquoi tant d’Européens se plaisent à s’arrêter ici pour quelques semaines, mois, années ou à vie…

Demain, nous descendrons un peu plus encore au Sud-Est pour aller vers de belles plages réputées…Le charme continuera t-il à opérer ? A suivre…

(Nota : je précise que les filles ont réalisé leur article sur notre journée éléphants et qu’il sera en ligne ce jour sur leur blog)

 

3 réflexions sur “J37 : Big bisou à Big Boudha !

  1. Erik Gricourt 27 mars 2017 / 14:31

    Les moustiques sont de retour à Gradignan, mais pas de plage à l’horizon. La piscine est à 12 degrés en surface, il faisait 5 degrés le matin il y a quelques jours. Nicolas, dis à tes filles d’arrêter de sourire sur les photos, ça nous donne le cafard ici !!!
    Avez vous fait les balades en elephants ? les spectacles avec les crocos qui croquent les billets mais pas la tête des dresseurs (en général) ? Un truc vraiment sympa pour les filles, c’est la balade en 4×4 dans l’île, sanglé sur le toit. Vous en avez pris en photo je crois bien. Comme toujours, mais vous avez sûrement l’habitude, il faut aller dans les petites boutiques de voyage, et marchander avec le sourire, avec la petite famille. Tu rajoutes que tu es français et que tu fais le tour du monde, je crois que tu dois avoir 50% direct… Les russes doivent avoir beaucoup de mal à négocier des remises. Ils arrivent en pays conquis, et prennent les thailandais pour des idiots…
    on avait zappé un truc à samui, je le regrette maintenant : un parc avec des tyroliennes géantes.

    http://www.treetoptour.biz/

    sinon le Mu Ko Ang Thong National Park, en bateau, je suis assez mitigé… car c’est assez cher, pour au final arriver sur les jolies plages, mais finalement assez moyen par rapport à Koh Phi Phi à coté de Phuket. Donc si jamais vous allez à Phuket ensuite, vous pouvez zapper cette sortie au parc de Ang Thong sans regrêt…
    La bise aux thaïs.
    Erik

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s