Les uns prévus, les autres pas…

Ce matin c’est une nouvelle journée ensoleillée qui s’annonce. Nous voulons en profiter car demain le temps annoncé est pluvieux. La bonne idée du jour, aller à Burano ! Nous prenons nos jambes qui ne nous trahissent pas et allons la fleur au fusible en direction du quai de la ligne ACTV n°12. Nous passons devant le majestueux hôpital de Venise, croisons une dame française très gentille y vivant la moitié de son temps et qui nous donne quelques explications sur la ville. Nous tombons en suivant sur une queue sans fin constituée de touristes ayant eu la même bonne idée que nous…Nous remettons dans nos sacs la fleur et le fusible avant qu’il ne cède et changeons d’idée. Burano ce sera pour plus tard.

Après quelques centaines de mètres à nouveau sur nos jambes, nous nous orientons vers un quartier que nous ne connaissons pas encore, celui du Cannaregio. En route, une belle église à la façade blanche et imposante nous intrigue. Il s’agit de l’église Santa Maria Assunta, dites l’église des Jésuites. L’intérieur est spectaculaire. Une œuvre du célèbre peintre Tintoret (Jacopo Robusti de son vrai nom) trône fièrement près du chœur. L’autel quant à lui étincelle de sa décoration en pierres précieuses, des Lapis-Lazuli d’un bleu intense. Le plafond remarquablement travaillé et ciselé est magnifiquement décoré de feuilles d’or. Rien n’était trop beau pour les vénitiens.

Nous poursuivons après cette visite notre déambulation à travers ruelles et canaux. La végétation est assez peu présente dans ces quartiers de Venise où nous parvenons à flâner à l’écart des très nombreux visiteurs présents surtout dans les artères commerçantes.

Nous terminons le long du canal du Cannaregio dont nous adorons l’ambiance paisible et la douce lumière. Parfait pour notre halte de mi-journée.

Après notre pause, nous nous dirigeons vers le quartier du ghetto juif de la ville. C’est un quartier un peu isolé qui s’anime autour d’une place centrale arborée. Les juifs vénitiens ont eux aussi durement subi la guerre 39-45. Deux rafles ont eu lieu fin 1943 et en 1944 ici même. Le quartier est également bordé de bâtiments, sculptures et bas reliefs aux accents d’orient. Cela montre bien que Venise a été longtemps un carrefour commercial important et prospère.

Nous revenons peu à peu vers notre gîte niché au coeur du quartier du Castello pour nous reposer après une grande journée de marche qui nous a encore proposé de bien belles découvertes. Nous ressortons un peu plus tard pour dîner local et nous balader encore un peu de nuit. En passant devant le palais des Doges, nous découvrons qu’il est ouvert jusqu’à 23h. Pas un touriste dans les rangs, nous en profitons ! Le temps de dégainer nos pass (port et sanitaire) et nous voici projetés dans ce sublime palais. Nous l’avions visité il y a dix ans avec Nathalie de jour et avec du monde. La nuit lui va remarquablement bien, surtout avec si peu de visiteurs. La suite n’est qu’une succession de superlatifs. L’ampleur et la splendeur du palais font mouche. Nous passons plus de deux heures à découvrir les salles à chaque fois plus majestueuses et magnifiquement décorées les unes que les autres. Nous traversons sur la fin de la visite le fameux pont des soupirs qui nous amène tout droit…vers la prison, sur l’autre rive du canal. Changement d’ambiance. Terminés les fastes, place à d’ignobles conditions de détention. Le pont des soupirs devant lequel les amoureux du monde entier aiment se prendre en photo, tire son nom du fait que les prisonnier passant du palais des Doges où ils étaient jugés à la case prison, regardaient par les interstices du pont, la lagune une dernière fois en soupirant. Rien de très romantique donc en réalité…

Fin d’une très belle journée. En rentrant, un dernier coup d’oeil aux éclairages discrets qui donnent tant de charme à la ville, termine de nous conquérir.

Ci-dessous, une vue depuis le palais des Doges sur l’île de San Giorgio Maggiore.

A suivre…

6 réflexions sur “Les uns prévus, les autres pas…

  1. Gabhen 2 novembre 2021 / 10:46

    L’avantage de visiter la nuit c’est que beaucoup de touristes ne logent pas à Venise.
    Ces magnifiques photos et commentaires nous ramènent aux très sympas souvenirs de notre séjour à Venise avec nos si bons amis Christine et Alain. Bisous bonne continuation.

    J'aime

  2. axel.salembier@orange.com 2 novembre 2021 / 10:17

    Merci Nico de ces partages !
    De tres bons souvenirs de cette ile…

    Bon voyage !!
    Axel.

    J'aime

  3. Hubert 1 novembre 2021 / 19:52

    Il faut des bonnes jambes à Venise!!! Ou alors un vapporetto (pas l’aspirateur, le bateau bus)
    C’est toujours un émerveillement de voir les photos même quand on connaît déjà….
    A demain pour la suite…. Bises

    J'aime

    • tootenfamille 2 novembre 2021 / 08:05

      hello les amis, on prend plus nos jambes que le vaporetto et on se régale tous les jours. Bises !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s