De Death Valley à Las Vegas : On passe du chaud au show !

Après avoir passé la journée et la nuit les plus chaudes de notre vie, c’est avec une agréable fraicheur matinale de 98°F à 9h (environ 37°c) que nous nous apprêtons à reprendre la traversée de la Death Valley. Nous débutons par une petite visite du musée Borax se situant sur le domaine où nous avons passé la nuit. Il porte le nom de l’ancienne entreprise qui extrayait le minerai pour en sortir quelques pépites et évoque la vie des travailleurs des mines, dont beaucoup d’ouvriers chinois aidés par des mules regroupées par 20 afin de tirer les énormes machines en métal utilisées alors. Après le musée, nous passons par un autre point où l’on découvre en vrai les restes d’une mine avec les machineries d’époque. On devine encore mieux la rudesse du travail d’alors…

Nous parvenons en suivant vers le point de Badwater, le plus bas (-85,5m) et le plus chaud du globe (56,7°C). Nous y arrivons avant 10h et la température n’est pas encore au niveau de celle d’hier après-midi, tant mieux. Cela nous permet de nous balader dans ce no man’s land surchauffé et de marcher sur la croute salée laissée par le lacd’origine en s’évaporant. L’endroit est comme partout dans ce territoire, immense et hostile. Quelques végétations parviennent tout de même à s’accrocher et résister.

Nous remontons maintenant sur les hauteurs de la vallée que nous allons bientôt quitter. Nous nous arrêtons avant cela au golden canyon puis clou du spectacle, au Zabriskie Point qui révèle encore les splendeurs naturelles géologiques dont la terre est capable.

Après cela, c’est l’Etat du Nevada qui nous attend avec son incontournable Las Vegas que nous abordons avec curiosité mais sans excitation particulière tant nous avons entendu des commentaires différents dessus…La route est peu spectaculaire, la végétation toujours très rare dans les plaines et les aires ombragées pour se reposer inexistantes…C’est ainsi après plus de deux heures de circulation sans charme et bien fatigués après notre nuit torride de la veille, que nous arrivons à Las Vegas…Nous remontons par une autoroute qui nous laisse entrevoir les premiers hôtels farfelus de la ville qui ne dort jamais, dont la tour Trump dorée… Nous arrivons à notre hôtel un peu avant 14H. La climatisation et la piscine seront les bienvenus c’est sûr. Nous sommes situés en bout du strip, la rue principale et centrale bordée par tous les hôtels casinos. Nous voyons depuis notre fenêtre que la ville est toujours en expansion. Nous nous reposons un peu avant de nous lancer à l’assaut des casinos. Allons-nous comme à Dubaï il y a deux ans nous laisser séduire par ce lieu ?

A suivre…

2 réflexions sur “De Death Valley à Las Vegas : On passe du chaud au show !

  1. MU 5 juillet 2019 / 11:34

    Dépaysants ces monts lunaires… quoiqu’à moindre échelle proche des Bardenas 😉 … J’espère pas trop de frayeur avec le tremblement de terre? Biz

    J'aime

    • tootenfamille 5 juillet 2019 / 18:29

      c’est le mot, lunaire mais effectivement la taille et l’immensité des sites est absolument sans comparaison 😉 Le tremblement de terre est passé mais on a eu un peu peur il faut l’avouer !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s