Italie du Sud : la synthèse de Nathalie

P1050784

Ce fut agréable de déambuler dans les rues étroites de Naples. Malgré ses ruelles jonchées de détritus et le délabrement de beaucoup de bâtiments, un certain charme demeure. Les multiples façades anciennes aux moulures raffinées et aux couleurs ocre rouge et jaune patinées s’accordent harmonieusement aves les nombreux orangers bordant les rues.

J’ai aimé traverser le quartier très populaire et vivant du marché aux poissons de Naples près de la gare centrale et côtoyer les italiens gais aux accents chantants et trainants.

La circulation est impressionnante. Les véhicules dont beaucoup de scooters, se frôlent au centimètre près mais par miracle ne se touchent pas, c’est un slalom permanent au son des klaxons.

Les échoppes sont toujours mises en valeur avec goût même si on croise souvent de minuscules boutiques de toute sorte. Dans les quartiers populaires, règnent les quincailleries et vieux métiers tels que les carrossiers, ateliers de couture…alors qu’on retrouve les boutiques chics dans les beaux quartiers.

P1060278

Herculanum a été un temps fort du voyage car on ressent bien le passé riche de cette cité balnéaire et le sort poignant réservé à cette petite ville ensevelie sous 28 mètres de la lave du Vésuve en 79 après JC.

La côte amalfitaine est magnifique. Elle doit se savourer particulièrement hors saison et en scooter pour profiter pleinement des vues plongeantes dans la mer. Les villages éclatants de couleur aux terrasses tressées de bois soutenant une végétation luxuriante et des citronniers à profusion sont suspendus aux falaises. Le parfum du jasmin y est omniprésent.

Quant au groupe, je retiendrai de belles rencontres et des parcours de vie intéressants, le sourire charmeur et la classe naturelle de Pascuale notre chauffeur, la gaité entrainante de notre guide Claudia, au rythme des chants italiens accompagnant nos virées en bus. Malgré quelques épisodes cocasses inhérents à la vie du groupe, les gens étaient sympas.

J’ai apprécié la journée « libre » avec Nico, échappant ainsi à la lourdeur qui caractérise pour certains aspects le voyage organisé ; le temps long des transports laissant peu de place à la marche à pieds, les attentes, les temps libres peu présents et chronométrés, les visites de sites hyper touristiques, même si intéressants culturellement, les bons repas mais partagés dans un brouhaha incessant où il est difficile de se concentrer sur la discussion avec le voisin, bref peu de temps pour la détente.

P1060041

8 réflexions sur “Italie du Sud : la synthèse de Nathalie

  1. anaverbaniablog 23 juin 2019 / 11:20

    Je connais bien le nord. Mais je n’ai fait que de brefs passages plus au sud, sans quitter les sentiers battus. L’envie est de plus en plus présente de remédier à cela !

    J'aime

    • tootenfamille 23 juin 2019 / 11:31

      Et nous c’est l’inverse on ne connaît pas beaucoup le Nord à part Venise mais Naples et sa région nous ont beaucoup plu 🙂

      J'aime

  2. Patrick Rouletabille 15 juin 2019 / 16:16

    he oui ! Nous avons suivi vos traces la semaine suivante sous un temps un peu plus clément … et en autonomie! donc plus de vagabondage peut être dans les rues et les musées de Naples et dans le quartier espagnol ! J’ai vu dans vos photos des paysages autour de la côte amalfitaine que nous n’avons pas retrouvé dans nos pérégrinations entres les trains et les bus locaux ! On a déjà envie d’y retourner !!
    Patrick

    J'aime

  3. Bourasseau Marie-Agnès 3 juin 2019 / 08:02

    Merci pour ce beau voyage par procuration, une fois de plus 🙂 Les photos sont magnifiques comme d’hab. Tout cela donne envie d’aller en Italie. En ce qui concerne les voyages organisés, nous avons fait notre 1er l’an dernier, c’est vrai que nous avons manqué aussi de marche à pied et de temps libre mais que de souvenirs, de belles rencontres que ce soit avec les autres participants ou les guides ! et puis quand on en fait hors vacances scolaires, la moyenne d’âge est élevée et on se sent alors très très jeune 🙂

    J'aime

  4. Kany 2 juin 2019 / 14:53

    Magnifique résumé pour un magnifique voyage ! Est-ce que cela a rendu Nicolas « gai comme un italien quand il sait qu’il aura de l’amour et du vin »? À bientôt les toots et merci d’avoir partagé ces moments.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s