J67 : jusqu’au bout d’Ubud !

(#Indonésie – #Bali – #Ubud)

Et voilà que se précise notre dernière journée à Ubud où nous serons finalement restés douze nuits au lieu des deux initialement prévues…comme quoi quand on aime…Il se trouve que nous avons bien apprécié cette petite ville et notre #guest house Tegar tenue par Gusti et Groria sa charmante femme….

Le programme de la journée doit se concentrer sur la matinée afin de nous laisser un peu de temps pour préparer notre départ demain vers la ville de Legian tout près de l’aéroport et aussi de la célèbre plage de Kuta. Nous avons encore la possibilité de profiter de notre liberté avec nos scooters, nous n’allons pas nous en priver !

Nous partons en direction de la mer comme hier où nous avions apprécié le décor de la campagne et de la côte de sable noir (cf. épisode précédent). Il fait particulièrement chaud depuis deux trois jours et même la vitesse (relative) du scooter ne suffit pas à nous rafraichir.

Nous roulons un petit moment et après quelques kilomètres désordonnés comme d’habitude, nous prenons une petite route qui nous tente. De jolies rizières sont parsemées de canards non enchainés en quête de nourriture ou de fraicheur. Le paysage est plus plat que du côté d’Ubud et la vue plus dégagée.

Nous continuons notre chemin pour revenir vers la route principale. Mais j’hésite à m’enfoncer encore un peu plus vers l’intérieur des terres, en direction inverse de la mer que nous visions pourtant. Un 4×4 qui m’aperçoit en train d’hésiter me fait signe d’aller vers l’endroit qui me tente…des touristes se dirigent également dans cette direction…Nous ne savons pas précisément où nous sommes mais il doit y avoir quelque chose d’intéressant pas loin. Nous nous y rendons. Effectivement nous arrivons sur un site fort touristique un peu au milieu de nulle part. Il s’agit de l’imposante cascade de Tegunungan. Nous payons le droit d’entrée dérisoire (70cts par personne) et pénétrons dans ce lieu plein de promesses.

Une fois ce site spectaculaire visité et après une baignade appréciée des filles, nous repartons sur nos scooters direction la mer, qu’on voit danser le long des golfes clairs…Nous accédons après de nombreuses minutes à la côte. Nous retrouvons le sable noir qui va si bien avec le bleu de l’Océan ainsi que les innombrables plastiques et autres déchets malheureusement disséminés sur le sable…l’envers du décor…

Ayant assez fait de kilomètres pour aujourd’hui, nous décidons de rentrer. Mon sens de l’orientation me faisant toujours autant défaut, Nathalie prend le commandement des opérations et nous ramène à bon port. Elle qui ne cesse de me dire depuis de nombreuses années qu’elle a le sens de l’orientation a enfin une preuve à apporter à son long dossier 😉 Tant mieux !

Rentrés suffisamment tôt pour organiser notre départ de demain, les filles en profitent en fin d’après-midi pour s’offrir un massage balinais. A sept euros le massage ça ne se refuse pas !

P1070959

Le soir, pour boucler en beauté notre séjour à Ubud, nous allons voir dans un temple situé à une centaine de mètres de notre guest house, la danse traditionnelle du #Kecak fire and trance danse. Il s’agit de chants et scènes de théâtre basés sur la répétition par près de cents hommes des sons « kecak » ou « tacatacatac » en fonction de comment vous l’entendez 😉 C’est un cérémonial très impressionnant qui se termine par l’entrée en matière d’un homme qui va marcher sur les braises en état de transe, à quelques centimètres de nous…et qui doit même réellement se brûler. Le tout est impressionnant et montre à quel point la tradition est tenace et même vivace à Bali. Nous ressentons avec émotion la cohésion de tout un peuple derrière ses traditions. Un très beau moment !

Pour terminer, nous tentons et réussissons à retrouver un warung, restaurant familial au prix défiant toute concurrence, qui nous avait séduits à notre arrivée à Ubud et que nous cherchions depuis. Au passage nous tombons sur des jeunes filles qui apprennent en cours du soir les danses traditionnelles, accompagnées à la musique par de jeunes garçons en formation également.

Fin d’une belle séquence dans la sympathique ville d’Ubud. Demain, départ vers Legian et la côte pour nous rapprocher de l’aéroport en vue du départ vers Darwin au nord de l’Australie…A suivre…

9 réflexions sur “J67 : jusqu’au bout d’Ubud !

  1. kany francois 26 avril 2017 / 17:51

    hello Nico, il me revient en mémoire l’histoire du Condor ! l’as tu emporté ? tu sais l’oiseau en plastique offert par Pit à Nik ? avec pour mission de faire comme amélie poulain un cliché avec lui dans des endroits très beaux ou très saugrenus ?

    Aimé par 1 personne

    • tootenfamille 26 avril 2017 / 22:38

      Salut Francois oui Le condor voyage et une photo par pays nous avons fait. Elles sont disséminées das les articles. Pour celle de Bali c’était la photo avec la danseuse mais en triant les photos je l’ai supprimée…Le condor était posé sur Le Bras de la fille et il était trop petit…:-) je te renverrai celles que je retrouve. Je crois que j’en avait s envoyé à Pierre…à Plus !

      J'aime

  2. Danthez 26 avril 2017 / 11:13

    Magnifique comme d’habitude , oserait on dire…au retour fini la voiture, toute la famille en scoot !

    Aimé par 1 personne

    • tootenfamille 26 avril 2017 / 12:07

      Ah c vrai qu’un scoot le tenterait bien au moins pour aller à Bordeaux par beau temps 😉 merci. Bises à tous les deux ! Nicolas

      J'aime

  3. MU 25 avril 2017 / 10:45

    Ha en avant pour un changement de décor… Hâte de voir la suite :p

    J'aime

  4. Cécile 25 avril 2017 / 08:36

    Whaouu kes chanceuses !!! Ça a l.air drôlement chouette ces massages !
    Quel dommage de voir la nature abîmée partout par la vie modene. Ça donne vraiment encore à réfléchir sur nos modes de consommation.
    Bisous les Toots !

    Aimé par 1 personne

    • tootenfamille 26 avril 2017 / 12:42

      oui elles ont bien apprécié ! Les déchets c’est vrai que c’est un gros problème partout où nous sommes passés à part à Singapour très propre car très riche. On voit qu’il y a encore beaucoup de boulot pour organiser le ramassage des déchets et changer les habitudes…ou rendre les plastiques bio dégradables rapidement…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s